Les Oscars de toutes les complaisances : à FC Nouadhibou, ce qu’elle ne mérite pas !

Je n’ai pas l’habitude de tirer sur la Fédération Mauritanienne de Football et surtout sur son Président Ahmed Ould Yahya à qui je voue un immense respect pour tout ce qu’il a fait et continue de faire pour le football mauritanien. Mais franchement, il y a des dérapages et des injustices qu’on ne peut passer sous silence.

Or, les Awards 2016 qui viennent de se dérouler sont un paquet d’enfantillages ridicules et d’injustice flagrante.

En effet, le Président de la FFRIM ne parvient pas à s’ôter de la tête qu’il n’est plus dirigeant du FC Nouadhibou, mais qu’il est devenu le patron de tout le foot mauritanien et par là doit se tenir à égale distance de tous les clubs. Ce qui n’a pas été le cas.

Les Awards 2016 qui viennent de se dérouler à grands frais, avec des invitations lancées à d’anciennes gloires africaines et mondiales du ballon rond, a ravi à César, au FC Tevragh-Zeina, ce qui lui appartient. Et la fête s’est transformée en un plébiscite pour un FC Nouadhibou qui n’a rien gagné au cours de la saison 2015-2016.

Non seulement, le trophée de la meilleure équipe n’a pas été attribué, pour coincer le FC Tevragh-Zeina qui a tout raflé en 2015 (Championnat, Coupe Nationale et Super Coupe), mais les plus méritants ont été coiffés sur le poteau par d’autres qui le sont moins.

A titre d’exemple, Mohamed Salahdine, le portier de Tevragh-Zeina qui a joué toute la saison 2015 et a tout raflé avec son équipe a été coiffé au poteau pour le trophée du meilleur gardien par un Souleymane Diallo qui a passé plus de la moitié de la saison passée aux Etats-Unis, et son équipe le Ksar a fini 7ème au classement.

Deuxième exemple, le cas de Pallaye, qui n’a rejoint le FC Nouadhibou qu’en 2016 et qui reçoit le Trophée du meilleur joueur local au nom du FC Nouadhibou, alors que cette performance, il l’avait réalisé pour le compte du FC Tevragh-Zeine. Ce que son honnêteté lui a d’ailleurs soufflé, lui qui a recadré les choses, en soulignant que le Trophée lui est remis en tant que joueur de Tevragh-Zeina et non de FC Nouadhibou.

Plus ridicule, le Trophée du Meilleur buteur, qui a été attribué à Hamoudi du FC Nouadhibou, devancé jusqu’à la 11ème journée par le jeune Ronny, avec 13 réalisations contre 5. Pour cela, On lui a offert l’occasion de marquer 9 buts en une seule rencontre. Ce qui fut le comble du ridicule.

Autre injustice, le trophée du meilleur axe central de la défense a été attribué à Mangane de FC Nouadhibou alors qu’il ne figure même pas dans l’équipe nationale ou locale. Il prend une récompense qui revenait donc de droit à Oumar Ly de Tevragh-Zeina.

Tout cela n’est pas sérieux, et il est temps de revenir aux fondamentaux de la justice, de l’équité et de la probité. On peut se venger d’un concurrent qui ne te laisse rien gagner, sur le terrain de la vérité, mais de là à chercher des revanches virtuelles par Awards interposés, ce n’est pas honnête.

The following two tabs change content below.
aidara
je suis né le 31 octobre 1960 à Dakar (Sénégal). Je suis titulaire d'un DEUG en économie et d'un diplôme en journalisme de l'Ecole de journalisme de Lille (France). Je suis journaliste depuis plus de vingt ans en Mauritanie, dont douze au Quotidien L'Authentique en Mauritanie.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *