Match amical Mauritanie-Algérie (1-3) : les Mourabitounes succombent à la malédiction du «Dernier quart »

Ils ont fait rêver tout un peuple pendant quarante-cinq minutes, avant de succomber à la malédiction du «dernier quart ». Après avoir mené les Fennecs d’Algérie par 1 but à 0 en première période sur un pénalty transformé par Hacen El Id à la 18ème minute, les Mourabitounes prendront de l’eau partout, encaissant trois buts en seconde période, Hanni (53e), Bounedjah (73e) puis Bentaleb (90e+2).

Au coup de sifflet final du match amical joué à Blida (Algérie) le samedi 7 janvier 2017, l’équipe nationale d’Algérie a pris le meilleur sur les Mourabitounes sur le score de 3 buts à 1. Ce match de préparation devait permettre aux Algériens de procéder aux derniers réglages et faire jouer les automatismes, à quelques encablures d’une Coupe d’Afrique des Nations, où ils comptent sortir du tour préliminaire dans une poule où ils affronteront le Zimbabwé, la Tunisie et le Sénégal.

Ce sont les Mourabitounes qui créeront pourtant la surprise lors de ce premier match, en ouvrant le score à la 18ème minute. Sur un débordement de Mamadou Niass, fauché par le défenseur central de l’équipe algérienne, les Mourabitounes bénéficieront d’un pénalty transformé par El Hacen El Id. Les protégés de Corentin Martins mettront ensuite les Fennecs dans une mauvaise posture, mettant à nu les défaillances de l’équipe adverse. Pendant toute la première mi-temps, les Algériens complètement désossés au milieu, ne trouveront pas la faille, alors que leur ligne défensive était de plus en plus perforée par Niass et Ismaël Diakité. Le gardien de but algérien Asselah sauvera deux fois ses filets en bottant en corner deux tirs cadrés de Mamadou Niass qui fut le meilleur Mourabitoune.
Il faudra attendre la deuxième mi-temps, et quatre remplacements, pour voir les Algériens renverser la vapeur. Les Mourabitounes qui semblaient avoir livré toutes leurs cartouches lors de la première mi-temps, prenaient eau de toute part. C’est d’abord, Hani, sur un corner botté par le milieu offensif algérien Taider qui remettra à la 53ème minute, les pendules à l’heure en offrant l’égalisation pour son équipe. D’une pichenette, il ne laissa aucune chance à Souleymane Diallo.
Les Fennecs avaient pris le match en main, face à des Mourabitounes essoufflés physiquement. A la 73ème minute, c’est le même Taider, sur une balle arrêtée qui permettra à Bounedjah d’inscrire un deuxième but pour l’Algérie en dominant de la tête toute la défense centrale mauritanienne. Le coup de grâce surviendra à la 92ème minute, pendant les arrêts de jeu, sur un tir à l’entrée de la surface de réparation. Souleymane Diallo qui n’était pas dans ses meilleurs jours, ne put rien faire face au tir cadré de Bentaleb.
Certes, les Mauritaniens ont évolué au cours de ce match amical sans leur formation type, car manquaient à l’appel Bâ Abdoul, Khassa Camara, Sally Sarr et Guidilèye Diallo, qui n’ont pas été libérés par leurs clubs. L’Algérie a aussi joué sans certaines de ses vedettes, à l’image de Ryad Mahrez qui vient d’être consacré meilleur jour africain, mais également Slimani et Soudani légèrement souffrants, ainsi que Brahimi et Adlène Guedioura.
Après ce premier match amical joué à Blida, le staff de l’équipe nationale d’Algérie a sans doute repéré parmi les jeunes pouces, ceux qui devront rejoindre l’équipe type, le mardi 10 janvier prochain, pour une autre rencontre à huis clos face à la même équipe des Mourabitounes. C’est le cas des deux gardiens, Asselah qui vient de jouer son premier match en sélection, mais aussi Rahmani. En défense, le choix se fera entre les débutants, Ramy Bensebaini, Aïssa Mandi ou encore Rabie Meftah et Faouzi Ghoulam.
Au milieu, le trio Taider, Abeid et Bentaleb seront sans doute conservé, tout comme la ligne d’attaque, Bounedjah, Rachid Ghezzal et Sofiane Hani.
Pour Corentin Martins, sans ses effectifs au grand complet sous la main, il ne pourra que colmater avec les locaux, renforcés par Diadié Diarra de FC Gueugnon (France), Aly Abeid et El Hacen Id de Levante (Espagne), ou encore Ismaël Diakité de l’AS Marsa (Tunisie), Mohamed Soudani de Tataouine (Tunisie) et Mamadou Niass de Salam Zaghrata (Liban).
Il faut rappeler que l’Algérie a choisi comme sparting-partner les Mourabitounes pour ses matches de préparation en prélude à la Coupe d’Afrique des Nations 2017. Les Fennecs affronteront le 15 janvier prochain, le Zimbabwé, puis le 19 janvier la Tunisie, et enfin le 23 janvier le Sénégal.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *