Mohamed Salem Dah, Président du SJM : «Ni charge ni arrestation contre des journalistes »

Le Président du Syndicat des Journalistes de Mauritanie (SJM), Mohamed Salem Ould Dah, alerté par plusieurs rédactions alors qu’il se trouvait hors de Nouakchott au moment de l’interpellation de certains confrères journalistes, déclare avoir rejoint aussitôt la Capitale pour s’enquérir de la situation.

Mohamed Salem Dah, président du SJM (crédit photo : google)

«Je me suis rendu directement à la Direction Générale de la Sureté Nationale, où après quelques contacts, j’ai été autorisé à rencontrer les confrères interpellés », selon ses propos.

D’ajouter «à mon arrivée, Moussa Samba Sy, Directeur de Publication du Quotidien de Nouakchott et son rédacteur en Chef Jedna Deida qui est en même temps Directeur de publication du site Mauriweb, ont été relâchés. Il ne restait sur place pour interrogatoires que les confrères Aminata Bâ, gestionnaire du site Cridem et son webmaster Babacar Baye Ndiaye». Mohamed Salem Dah affirme s’être enquis de leur situation et qu’ils lui ont déclaré n’avoir subi aucune contrainte.

«Je me suis entretenu avec le commissaire responsable de la Direction des crimes économiques sur les raisons de l’interpellation de nos confrères. Il m’a confirmé qu’ils ne sont pas en état d’arrestation et qu’aucune charge ne pèse sur eux » a souligné le Président du SJM. Selon lui, le policier lui a expliqué que les confrères sont tout simplement entendus dans le cadre d’une enquête, que deux d’entre eux ont été libérés et que les deux autres le seront aussi dans les prochaines heures.

Cheikh Aïdara

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *