Service Internet : Sélibaby coupé du monde

L’ONG ADIG (Association pour le développement intégré du Guidimagha) a adressé le 20 février 2018 une lettre de protestation à l’Autorité de Régulation des télécommunications dans laquelle elle se plaint de l’absence de toute connexion Internet au niveau des trois opérateurs nationaux, MATTEL, CHINGUITEL et MAURITEL  Se trouvant dans la région pour une mission avec le BIT, l’organisation déclare qu’il est impossible d’envoyer de Sélibaby un simple mail sans attache. La situation de déconnexion de la région dure depuis plus de 3 mois. L’absence d’un tel service qui continue cependant de générer des revenus substantiels à ces trois opérateurs est une véritable arnaque pour les populations et les organisations travaillant dans la région.

«Nous vous saisissons en tant qu’autorité compétente en matière pour remédier à cette situation qui enclave toute une région déjà meurtrie par plusieurs obstacles » souligne l’ONG dans sa lettre, citant les dommages portés à des usagers qui se font escroquer par l’achat d’un service inexistant.

L’Etat, à travers l’Autorité de Régulation, doit ainsi cesser de se suffire seulement des pénalités qui lui rapportent un argent que les opérateurs s’empressent de payer, car empochant le double en vendant du vent. Il doit obliger les opérateurs à rendre le service Internet opérationnel dans toutes les régions du pays conformément à leurs cahiers de charges ou leur retirer leur licence. Pour des opérateurs qui opèrent pour certains depuis plus d’une quinzaine d’années, une telle situation est tout simplement insupportable et impardonnable selon les usagers du Guidimagha.

Cheikh Aidara

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *