Amical U-20 : la Mauritanie et la Tunisie se neutralisent 3-3 avec un arbitrage maison

Le match international qui a opposé en amical les U-20 de la Mauritanie à ceux de la Tunisie, le dimanche 18 mars 2018 à Nouakchott, avait un goût amer d’inachevé, tellement l’arbitrage mauritanien, sous le sifflet de Diabel Mathioro, avait les relents d’un arbitrage maison. Même si la configuration du match donnait l’avantage sur le terrain aux jeunes protégés du Malien Baye Bâ, les deux pénalties sifflés en leur faveur ne semblaient pas très évidents, pour beaucoup de spectateurs qui avaient fait le déplacement.

Dominés en première période par 2 buts à zéro, deux buts banals, l’un sur pénalty à la 13ème minute transformé par l’avant-centre tunisien, Rahmani Neeman et le second sur une erreur défensive à la 18ème minute par Ben Ramdan Med Ali, les Mauritaniens avaient mal à mettre le pied sur l’étrier, malgré une reprise en forme dans les toutes dernières minutes de la première mi-temps.

Il faudra attendre la seconde période pour voir les U-20 mauritaniens poser le ballon et déployer un football rayonnant et percutant, contraignant les Tunisiens à se cramponner dans leur dernier carré. A coups de maladresses devant les cages du gardien de but tunisien, Allegui Ayoub, ils se feront surprendre à la 56ème minute sur le troisième but tunisien signé Yousri Hamza. Entre-temps, les Tunisiens avaient changé de gardien, Allegui Ayoub cédant ses gants à Yarmani Aziz et le N°13, Khemessi Samed se faisant expulser après deux cartons jaunes.

Ce fut par la suite une valse de remplacement, le coach tunisien, faisant entrer au cours du match Ben Mliha, Nouali Ghoufrane, Mortadha, Ramez, à la place de Hakim, Yousri, Jebali et Gatfi. Côté mauritanien, Baye Bâ avait également fait asseoir Mahmoud Mohamed Salem (N°9) pour faire entrer le défenseur Brahim, puis Thiam Idrissa à la place de Mohamed Jiyid, Nouh Mohamed Abd en lieux et places de l’excellent Mohamed Lejouad, Moulaye Mohamed Moulaye Idriss, et enfin Taleb Salem à la place de Mhaimid.

Alors que les U-20 de la Mauritanie étaient menés par 3 buts à 0, Camara Cheikh Tidjane qui s’était infiltré dans la défense des Tunisiens s’écroule. L’arbitre siffla le pénalty, alors que plusieurs personnes parmi le public estimaient qu’il n’y avait pas pénalty, alors que d’autres soutenaient le contraire. L’action n’était en tout cas pas si évidente. Mais la sentence de l’arbitre fut exécutoire et le premier but mauritanien intervient sous les pieds de Abdou Id MBareck qui transforma la sentence.

Les U-20 mauritaniens avaient désormais pris le match à leur compte, acculant les Tunisiens par des jeux de passe millimétrés et une distribution de balle au milieu et en profondeur sous la férule du virevoltant Teguedi à donner le tournis à la défense tunisienne. Le deuxième but mauritanien sur pénalty transformé par Teguedi, interviendra dans les mêmes circonstances que le premier. Toujours cette vive polémique, autour de la validité ou pas de ce deuxième penalty, intervenu à la 93ème minute et qui porta le score à 3 à 2.

Alors que les 5 minutes d’arrêt de jeu étaient achevées, et que le banc de touche tunisien réclamait la fin de la partie, l’arbitre central Diabel Bathioro laissa le match couler. A la 96ème minute, sur une belle introduction de Teguedi, les U-20 mauritaniens inscrivirent le but de l’égalisation. Trois buts partout, c’est le score au sifflet final, mais la polémique continuera de faire rage sur les gradins et même à la devanture du stade.

Ce test grandeur nature des jeunes Mauritaniens face à des U-20 tunisiens formés en majorité de professionnels évoluant dans des championnats européens,  donne cependant un aperçu du potentiel qui devra croiser le fer le 31 mars prochain, en éliminatoires de la Coupe d’Afrique des moins de 20 ans, contre les Lions de l’Atlas juniors. De belles empoignades en perspectives.

Cheikh AIdara

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *