La Plateforme des OSC contre l’extrémisme violent forme 20 jeunes animateurs et observateurs électoraux

La Plateforme des OSC contre l’extrémisme violent, sous la houlette de Seyde Mint Yenge, présidente de l’ONG ASPOM, a organisé mardi 18 juin 2019 à son siège à Nouakchott, un atelier de formation sur les techniques d’observation et d’animation du vote électoral. Cette formation dispensée par Mme Haoussa Mamadou Ndiaye et Bekaye Sy, ainsi que l’ancienne député Vatimetou Mint Saleck, a ciblé 20 jeunes hommes et filles.

@crédit AIDARA

Pendant une journée, les futurs observateurs et animateurs qui seront appelés le 22 juin prochain à superviser l’élection présidentielle, ont été largement édifiés sur le rôle qui sera le sien le jour J.

Pour Seyde Mint Yenge, initiatrice de cette formation, «c’est là notre contribution citoyenne à l’élection présidentielle du 22 juin 2019 et notre rôle de témoins oculaires du scrutin nous permettra de participer, on l’espère, à la garantie de son déroulé dans la plus grande transparence et équité».

@crédit AIDARA

D’autres intervenants, tels que Mme War de l’USAID, ou encore notre confrère Kissima Diagana, sont intervenus pour souligner que «la situation actuelle est très sensible ; déjà les discours électoraux commencent à prendre des relents inquiétants, d’où le rôle que nous avons tous à jouer, surtout vous les jeunes, pour ramener un esprit de tolérance et d’apaisement».

La fin de l’atelier a été marquée par la traditionnelle photo de famille et la distribution des attestations aux participants.

Une demande a été adressée auparavant par la Plateforme à la Commission électorale nationale indépendante (CENI), pour accorder aux jeunes qui viennent d’être formés, des badges leur permettant d’accéder aux bureaux de vote afin de remplir pleinement leur devoir.

Cheikh Aïdara

REPORTAGE PHOTOS

@crédit AIDARA

@crédit AIDARA

@crédit AIDARA

@crédit AIDARA

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *