Réseau de prévention des crises alimentaires

De la crise alimentaire en Mauritanie au crime écologique

Une famille de transhumants venant du Tagant près de Sélibaby (Photo Aidara)

Faute d’aliments pour bétail que l’Etat devait leur livrer, des centaines de transhumants abattent les arbres de « Techtaya » pour nourrir leur cheptel.