Covid-19, 3ème cas en Mauritanie et mise en place d’un Fonds de solidarité avec 25 Milliards MRO de départ

Article : Covid-19, 3ème cas en Mauritanie et mise en place d’un Fonds de solidarité avec 25 Milliards MRO de départ
27 mars 2020

Covid-19, 3ème cas en Mauritanie et mise en place d’un Fonds de solidarité avec 25 Milliards MRO de départ

Un 3ème cas de coronavirus (Covid-19) a été signalé jeudi 26 mars 2020 par le ministre de la Santé, Dr. Nedhirou Hamed. Un ressortissant mauritanien de 74 ans arrivé le 15 mars dernier en provenance de France.

Forces de l’ordre assurant le respect du couvre-feu (Crédit Aidara)

Jusque-là, les deux cas de coronavirus signalés, deux étrangers confinés depuis leur dépistage, avaient laissé le Mauritanien lambda dans la sérénité de celui qui se sent hors de danger. Mais depuis que le dernier cas a été annoncé, un Mauritanien,  qui a passé de surcroît plus d’une dizaine de jours à déambuler et à recevoir tous azimuts, une véritable psychose s’est installée, malgré les nombreuses tentatives d’apaisement.

Il en va ainsi de la sortie du Président de la République, Mohamed Ould Ghazwani, annonçant le mercredi 25 mars, une batterie de mesures sociales tendant à alléger la charge économique entraînée par une situation de quasi confinement instaurée depuis près d’une semaine, dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. Cette sortie a été accompagnée par un mélange de soulagement et d’anxiété. En effet, certains continuent de craindre le pire. La déclaration de la situation d’urgence, celle que la plupart des observateurs redoutent, considérant qu’elle sera probablement la prochaine étape, ce  qui viendra corser les mesures draconiennes déjà auréolées, notamment un couvre-feu contraignant dès18 heures.

Pourtant, les mesures prises par l’Etat mauritanien, sont accueillies avec satisfaction par la majeure partie de la population, de la classe politique et de la société civile. Elles se traduisent par la prise en charge des frais d’électricité et d’eau pour les familles les plus pauvres pendant deux mois, la prise en charge des taxes pour les ménages exerçant dans la pêche artisanale et quelques petits métiers pour le restant de l’année, la prise en charge pendant trois mois à hauteur de 5 milliards MRO (anciennes ouguiyas) de 30.000 familles les plus démunies dirigées par des femmes, des personnes âgées ou handicapées, exonération de toute taxe ou droit de douane sur certains produits pendant le reste de l’année, pour prévenir toute hausse des prix de consommation.

Président Mohamed Ghaewani

Ce plan d’aide social sera sous-tendu, selon le président Ould Ghazwani, par la mise en place d’un Fonds de solidarité qui sera constitué des dons et contribution des citoyens mauritaniens et des partenaires internationaux. D’ores et déjà, il a annoncé la contribution de l’Etat à ce fonds d’un montant de 25 milliards MRO (66 millions de dollars U.S).

N’empêche, cette annonce ne parvient à effacer que partiellement l’inquiétude suscitée par ce dernier cas et les ramifications possible d’une advertance qui aurait conduit à libérer dans la nature les passagers du vol d’Air France du 15 mars 2020, dont le patient en question.

Le Ministre de la Santé a affirmé que tout est fait pour dénicher les passagers du vol ainsi que toutes les personnes avec lesquelles la 3ème personnes porteuse du virus aurait été en contact au cours de ses dix jours de séjour en Mauritanie, dont ceux qu’il aurait croisé dans une banque de la place où il s’est rendu. Tâche difficile. D’ores et déjà, le Ministre affirme que le malade et sa famille ont été mis sous confinement à leur domicile, ainsi que deux autres familles riveraines. Le tout sous forte surveillance policière. A été également mis en quarantaine, le corps médical qui avait reçu le patient.

Cheikh Aïdara

Partagez

Commentaires