20 août 2020

Lancement au Guidimagha d’une vaste campagne de distribution de moustiquaires imprégnées

Plus de 130.000 moustiquaires imprégnées seront distribuées au niveau des 18 communes du Guidimagha, à l’heure où les risques d’expansion du paludisme dans la région augmentent avec l’hivernage qui bat son plein. Une campagne de distribution a été lancée jeudi 20 août 2020.

Le Wali du Guidimagha (en boubou bleu clair au premier plan) entouré de ses collaborateurs (crédit ADIG)

La localité de Ajjar Ehel Salem, relevant de la commune de Hassi Cheggar au Guidimagha, a abrité jeudi 20 août 2020 le lancement d’une campagne de distribution de 130.000 moustiquaires imprégnées, don de l’Organisation de Mise en Valeur du Fleuve Sénégal (OMVS) au Ministère de la Santé, au profit des 18 communes de la région. «Cette opération tombe à pic, car avec l’hivernage qui bat son plein, les moustiques vecteurs du paludisme menacent la santé publique, si l’on sait que le paludisme est le premier facteur de mortalité au Guidimagha » selon Mohamed Ould Mhaimid, adjoint au maire de Hassi Cheggar.

Engagement des autorités publiques

La cérémonie de lancement officiel de cette campagne de distribution de grande envergure au Guidimagha a été présidée par le Wali, M. Teyib Ould Mohamed Mahmoud, en présence du préfet de Sélibaby, des autorités sanitaires, administratives et sécuritaires de la Wilaya. Le Wali dans le mot qu’il a prononcé a souligné que «cette distribution de moustiquaires imprégnées exprime l’engagement des autorités publiques à traduire dans les faits la préoccupation essentielle exprimée par le Président de la République pour la préservation de la santé des populations, notamment les plus vulnérables».

Hamada Ould Bneijara, président de l’Association pour le Développement Intégré du Guidimagha (ADIG), chargé d’exécuter cette campagne de distribution au nom de l’OMVS et du Ministère de la Santé, a salué une initiative qui entre dans le cadre des priorités de l’organisation commune qui regroupe la Mauritanie, le Sénégal, le Mali et la Guinée, dans le volet santé publique des populations riveraines du fleuve Sénégal dans son vaste programme d’intervention.

Lutte contre le paludisme

Cette campagne constitue également un axe central dans la stratégie du gouvernement mauritanien en ce qui concerne la lutte contre le paludisme et l’amélioration de la santé publique. «La politique de lutte contre le paludisme, axe central du volet santé publique de l’OMVS, est devenue une priorité de l’organisation pour juguler l’après-barrage et ses conséquences sur la prolifération des moustiques » a déclaré Hamada Ould Bneijara, pour justifier ces distributions périodiques de moustiquaires imprégnées initiées par l’OMVS depuis plusieurs années.

L’adjoint au maire de la commune de Hassi Cheggar, Mohamed Ould Mhaimid, a salué une opération qui vient à point nommé, «à l’heure où la région du Guidimagha renoue avec les bons hivernages et ses mauvais compagnons, à savoir les moustiques, vecteurs du paludisme, l’une des maladies les plus mortelles dans la région » a-t-il précisé. Il se dit satisfaire de cette distribution de moustiquaires qui va protéger les franges les plus fragiles, les femmes, les enfants et les vieillards.

Moustapha Ould Magha, adjoint du Président du Conseil Régional du Guidimagha, a de son côté pris la mesure de l’évènement, soulignant que cette opération de distribution aura des impacts certains sur la santé publique, notamment au profit des femmes enceintes, premières victimes du paludisme.

Cheikh Aïdara
Correspondance

Partagez

Commentaires