Vers la certification professionnelle des travailleurs

Article : Vers la certification professionnelle des travailleurs
11 septembre 2020

Vers la certification professionnelle des travailleurs

Nouakchott a abrité jeudi 10 septembre un atelier de concertation et d’échanges sur l’expérimentation de la Validation des Acquis d’Expérience (BAE), financé par l’Union européenne dans le cadre du projet Promopêche, et organisé par le Ministère de l’Education nationale, de la formation technique et de la Réforme avec l’appui de la représentation du Bureau International du Travail (BIT) en Mauritanie.

«La validation des acquis de l’expérience est le parcours de certification qui permet à chacun d’adopter les compétences acquises par la formation, afin d’obtenir une reconnaissance officielle des autorités compétentes ». C’est en ces termes que le Ministre de l’Education nationale, de la formation technique et de la Réforme, M.Mohamed Mélaïnine Eyih a ouvert l’atelier d’échanges sur l’expérimentation de la démarche de validation des acquis de l’expérience professionnelle, organisé par son département avec l’appui de la représentation en Mauritanie du BIT, sur financement de l’Union européenne, à travers le projet Promopêche.

Selon lui, «cette approche réalise le principe de parité en matière d’accès à la formation professionnelle, en particulier pour ceux qui ont acquis leurs compétences et leurs connaissances par l’autoformation, au sein de la famille, ou dans les  ateliers du secteur informel » avant de noter que la formation technique et professionnelle est un outil efficace pour lutter contre le chômage, la pauvreté et la marginalisation.

Marché du travail

S’exprimant au nom de la Délégation de l’Union européenne à Nouakchott, Mme Madeleine Engien, a salué la tenue de l’atelier en raison de son importance dans la formation professionnelle, en ce qu’il permet l’accès de plusieurs personnes au marché du travail. Selon elle, «l’engagement de l’Union européenne est réelle dans l’accompagnement des efforts du gouvernement, du secteur privé et des partenaires sociaux, dans la promotion de la formation technique et professionnelle de qualité conformément aux besoins des populations».

Pour Frederico Barroeta, Point focal du BIT en Mauritanie, «le professionnalisme dans les affaires ne concerne pas seulement les jeunes qui entrent dans le marché du travail, mais tous les citoyens qui travaillent pour développer leurs connaissances et renforcer leurs capacités».

Processus de formation

A noter que cet atelier est réalisé à la suite d’un processus de formation-action sur la VAE initié par le BIT au bénéfice des acteurs nationaux, institutions, employeurs, travailleurs et opérateurs de formation devant collaborer pour l’opérationnalisation de l’arrêté sur la VAE pris par le Ministre de l’Education Nationale.

C’est dans ce cadre que cet atelier a été organisé avec pour objectif, l’analyse et la formulation de suggestions et recommandations en vue de proposer une liste de métiers, devant faire l’objet d’une expérimentation de la certification professionnelle de travailleurs issus des secteurs formel et informel.

Certification

Les participants ont suivi au cours de l’atelier une présentation du cadre de certification de la Fonction Publique et celle d’un modèle de répertoire des métiers dans le domaine du BTP. Par la suite ils ont suivi une communication sur l’arrêté de VAE pour la certification professionnelle.

En travaux de groupe, et sous la supervision de la Direction de la Formation Technique et Professionnelle, les participants ont procédé à l’établissement des critères de justification de choix des métiers d’expérimentation, à l’identification et à la sélection des métiers d’expérimentation de la VAE par consensus, avant que la rencontre ne s’achève par la présentation de la synthèse de l’atelier et la lecture des recommandations.

Cheikh Aïdara

Partagez

Commentaires