11 juillet 2020

Journée Mondiale de la Population : protéger la santé et les droits des femmes

La Mauritanie, à l’instar de la communauté internationale, a célébré samedi 11 juillet, la Journée Mondiale de la Population (JMP). La cérémonie officielle de lancement des festivités commémoratives de la journée a eu lieu au Ministère de l’Economie et de l’Industrie, en présence de son ministre, de son collègue des Affaires Sociales ainsi que du Représentant Résident du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) et leur staff. Au menu, «Comment protéger la santé et les droits des femmes et des filles à l’heure actuelle» sous le Covid-19.

Lancement officiel de la JMP 2020 (au centre le ministre de l’Economie et son homologue, Mme Néné Kane, à sa droite le Représentant de l’UNFPA) – crédit Aidara

La communauté internationale a célébré samedi 11 juillet 2020 la Journée Mondiale de la Population (JMP) sous le thème « Ralentir la propagation de la Covid-19 : comment protéger la santé et les droits des femmes et des filles à l’heure actuelle ».

La cérémonie officielle de lancement des festivités de la JMP 2020 a eu lieu dans les locaux du Ministère de l’Economie et de l’Industrie, en présence de son ministre, Abdel Aziz Ould Dahi, de son collègue des Affaires Sociale, Dr. Néné Kane et du Représentant Résident de l’UNFPA en Mauritanie, Saidou Kaboré.

Pour cause de Covid-19, la présence a été limitée au strict nécessaire. En effet, une partie du staff du Ministère de l’Economie et de l’Industrie, du Ministère des Affaires Sociales et celui du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), ainsi que les leaders religieux, les sages-femmes et le reste de la société civile, ont suivi par visioconférence le déroulé de la cérémonie. Celle-ci  a été marquée par un échange de discours entre le Ministre de l’Economie et de l’Industrie et le Représentant Résident de l’UNFPA.

Le Dividende démographique au cœur de la Politique nationale de population

M.Abdel Aziz Dahi (crédit Aidara)

Ouvrant les travaux de la JMP 2020, Abdel Aziz Ould Dahi qui s’est dit honoré de présider les festivités commémoratives de cette journée, a rappelé la participation de la Mauritanie à la Conférence internationale sur la Population et le Développement (CIPD de 1994) au Caire, et l’adoption dès 1995 de la Politique nationale de la population, modifiée en 2005, 2012 et 2019 pour répondre aux exigences de ces différentes époques en matière de population et de développement, dont la prise en compte du Dividende démographique qui met en relief la bonne santé d’une population bien éduquée, bien formée, productive et ferme dans ses engagements.

«Nous mettrons l’accent sur les aspects à améliorer, notamment les questions liées à la santé de la mère et de l’enfant, à l’éducation des filles et à leur maintien à l’école, aux personnes vivant avec un handicap, aux personnes âgées, à l’immigration, à  la communication et au genre» a-t-il ajouté.

Le ministre de l’Economie et de l’Industrie a souligné que «la célébration de la JMP intervient cette  année dans un contexte marqué par la pandémie mondiale de la Covid-19, poussant le président de la République Mohamed Ould Cheikh Ghazwani à lancer l’initiative de solidarité nationale de lutte contre la Covid-19 dont l’objectif est d’en limiter les retombées sur les personnes les plus vulnérables et ce, à travers la mobilisation d’importants fonds publics et la participation des bonnes volontés, mais aussi la mise en place d’un Comité interministériel présidé par le Premier Ministre, Ismaël Ould Bodde Ould Cheikh Sidiya ainsi que l’élaboration d’un Plan national multisectoriel de lutte contre la Covid-19».

Maintenir les services de santé reproductive et les VBG sous le Covid-19

SEM. Saidou Kaboré (crédit Aidara)

Auparavant, le Représentant Résident de l’UNFPA en Mauritanie, SEM. Saidou Kaboré avait souligné que «la célébration de la JMP 2020 est marquée par la pandémie de Covid-19 qui a perturbé l’économie mondiale, accentué le chômage et rendu difficile la continuité de l’offre de services de qualité en matière de santé de la reproduction et de lutte contre les violences basées sur le genre».

C’est pourquoi, dira-t-il, «l’UNFPA dans son appui au gouvernement, a mis l’accent sur la réponse aux besoins des populations les plus vulnérables, notamment les femmes et les filles, aussi bien dans la protection des droits en santé sexuelle et reproductive que dans la lutte contre un fléau moins visible, les violences basées sur le genre, qui connaissent généralement une recrudescence en situation de crise».

Le Représentant de l’UNFPA  a rappelé l’étude menée par l’UNFPA selon lequel «si le confinement se poursuit pendant 6 mois, 47 millions de femmes vivant dans des pays à revenu faible ou intermédiaire n’auront pas accès aux produits de planification familiale, 7 millions de grossesses non désirées et 31 millions de cas additionnels de violences basées sur le genre seront enregistrées. Par ailleurs, 60 % des femmes du secteur informel risquent de basculer dans l’extrême pauvreté».

Il a mis l’accent dans ce contexte sur les deux études en cours, l’une avec l’appui du Système des Nations Unies (SNU) lancée par le Ministère de l’Economie pour mesurer l’impact de la pandémie sur les indicateurs sociaux et mettre en exergue les options potentielles de réponse, ainsi que celle initiée par le Ministère des Affaires Sociales, de l’Enfance et de la Famille sur l’impact de la pandémie sur les violences basées sur le genre, avec l’appui du SNU et de Medicus Mundi.

Des conférences et des visites de terrain

La célébration de la JMP 2020 a été marquée par la présentation de plusieurs communications, animées par des experts de l’UNFPA, sur «la JMP 2020», ceux du Ministère de la Santé sur « La disponibilité des services de santé reproductive durant la pandémie de Covid-19 ».

Le Ministère des Affaires Sociales a présenté une communication sur « les femmes dans la lutte contre le Covid-19 », le ministère de l’Economie, une communication sur le « Plan national multisectoriel de riposte face au Covid-19 »,  l’Association mauritanienne des sages-femmes, un exposé sur « les sages-femmes face au Covid-19, quel rôle pour renforcer l’accès aux services de santé de la reproduction », le ministère des Affaires Islamiques, en particulier le Président du Forum de la Pensée Islamique, sur le thème « les leaders religieux en appui à la lutte contre le Covid-19 », et l’Association Mauritanienne pour la Promotion de la Famille (AMPF) sur le sujet «Offre de service SR dans la maternité AMPF au Camp de Mberra» .

Ces communications et exposés ont été suivis de discussions. D’autres activités sont prévues dans le cadre de la JMP 2020, dont une visite prévue le 16 juillet 2020 à l’Ecole Nationale Supérieure des Sciences de la Santé (ENSSS), érigée en Centre régional pour le Mentorat en Afrique de l’Ouest et du Centre. 

Cheikh Aïdara

Partagez

Commentaires