L’ambassadeur Représentant Permanent de la Mauritanie auprès des Nations Unies en visite de courtoisie au Bureau UNFPA Mauritanie

Article : L’ambassadeur Représentant Permanent de la Mauritanie auprès des Nations Unies en visite de courtoisie au Bureau UNFPA Mauritanie
7 août 2020

L’ambassadeur Représentant Permanent de la Mauritanie auprès des Nations Unies en visite de courtoisie au Bureau UNFPA Mauritanie

SEM. Sidi Ould Baham Ould Mohamed Laghdaf, ambassadeur Représentant Permanent de la Mauritanie auprès des Nations Unies à New York, a effectué vendredi 7 août 2020, une visite de courtoisie au Bureau du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) en Mauritanie, sur invitation de son Représentant Résident SEM. Saidou Kaboré. L’occasion de revenir sur la coopération entre l’UNFPA et la Mauritanie, mais aussi l’opportunité de booster le plaidoyer sur le mandat de l’institution.

L’ambassadeur Sidi Ould Baham a remercié le Représentant Résident de l’UNFPA pour cette invitation, louant le degré et la qualité de la coopération entre la Mauritanie et son institution. Il a rappelé au passage l’engagement du pays au plus haut sommet, en l’occurrence le Président Mohamed Ould Cheikh Ghazwani, à renforcer cette coopération avec l’ensemble du Système des Nations Unies, en particulier ses organes spécialisés. Il s’est dit satisfait des actions menées par l’UNFPA, notamment sa capacité à drainer d’autres partenaires, comme la Banque Mondiale dans le cadre du projet Autonomisation des Femmes et Dividende Démographique au Sahel (SWEDD).

SEM. Sidi Ould Maham a exprimé sa disponibilité à œuvrer pour renforcer le mandat de l’UNFPA en Mauritanie, «à taper à toutes les portes », soulignant toutefois la particularité du post-Covid 19 et ses impacts sur le cours de l’histoire du monde. Il a salué les synergies en cours, notamment l’implication des Ulémas, des élus et de la société civile, dans les programmes de développement et les changements de mentalité.

Auparavant, SEM. Saidou Kaboré avait rappelé d’emblée la bonne image de la Mauritanie au sein de l’UNFPA grâce au respect de ses engagements, notamment le paiement régulier de ses cotisations volontaires, ce qui en fait un exemple dans la région africaine. Le Représentant Résident de l’UNFPA  a par la suite procédé à une brève présentation de son bureau, mais surtout la politique genre et la stratégie de rajeunissement entamées depuis son arrivée il y a deux années.

Abordant les défis auxquels fait face la Mauritanie, à l’instar des autres pays de la région, il a cité le fort taux de mortalité maternelle (582 décès pour 100.000 naissances vivantes), dû selon lui à plusieurs facteurs, en particulier le faible taux d’espacement des naissances (17% de taux de couverture en planification familiale), les grossesses avant 18 ans dus au mariage précoce.

Le Représentant UNFPA remettant à l’ambassadeur de Mauritanie à l’ONU le rapport de la participation de la délégation mauritanienne au Sommet de Nairobi sur la CIPD 25 – Crédit Aidara

SEM. Saidou Kaboré a mis en exergue les nombreuses campagnes de sensibilisation menées par le département de la Santé, dont celle portant sur l’âge de la première grossesse, ainsi que l’attention particulière portée par l’UNFPA aux conditions de stockage, de conservation et de distribution des produits qui sauvent la vie (ceux liés à la santé de la reproduction), d’où l’appui constant que l’UNFPA apporte, selon lui, à la Centrale d’Achat de Médicaments Essentiels et de Consommables Médicaux (CAMEC). Il a rappelé à ce titre, la visite qu’il a effectuée le 23 juillet 2020 dans cette institution et les dons qui y ont été remis en présence de la Secrétaire générale du Ministère de la Santé et du Directeur de la CAMEC, en particulier le groupe électrogène de 1 KVA.

Le Représentant Résident de l’UNFPA a ensuite survolé la participation de la Mauritanie au Sommet de Nairobi sur la Conférence Internationale Population et Développement 25 ans après le Caire (CIPD 25), remettant à son hôte une copie du Rapport de cette participation. Il a également évoqué les nombreuses actions menées par le Bureau UNFPA Mauritanie dans le cadre de la Pandémie du Covid-19, la visite de la Directrice Exécutive de l’UNFPA en Mauritanie il y a un an pour superviser le lancement du programme Mentorat en Afrique de l’Ouest et du Centre et les procédures en cours pour accueillir les premières élèves sages-femmes mentors à l’Ecole Nationale Supérieure des Sciences de la Santé de Nouakchott, érigée en centre de référence régionale pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre.

Le Représentant de l’UNFPA est enfin revenu sur les succès du programme SWEDD en Mauritanie, ce qui lui a valu d’être cité en exemple au Sahel, notamment le volet relatif au maintien des filles à l’école. Il a aussi évoqué le succès de plusieurs autres programmes, comme les projets générateurs de revenus dans les quatre régions (les deux Hodhs, Assaba et Guidimagha), mais aussi le projet des femmes enceintes vivant avec un handicap, l’appui accordé à la Maternité du Camp Mberra pour les réfugiés maliens et la commande de 18 matériels de visioconférence qui permettront désormais au personnel de santé dans les 13 régions du pays de suivre des formations à distance.

L’ambassadeur Représentant Permanent de la Mauritanie auprès des Nations Unies et le Représentant Résident de l’UNFPA se sont quittés sur la promesse ferme de renforcer leurs échanges pour le bien-être des populations mauritaniennes.

Cheikh Aïdara

Partagez

Commentaires