Vaste campagne sur la Planification Familiale à Nouakchott et Kiffa : atteindre les populations les plus vulnérables

Article : Vaste campagne sur la Planification Familiale à Nouakchott et Kiffa : atteindre les populations les plus vulnérables
2 septembre 2020

Vaste campagne sur la Planification Familiale à Nouakchott et Kiffa : atteindre les populations les plus vulnérables

Le Ministère de la Santé, avec l’appui du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), lance une vaste campagne de sensibilisation et d’offres de services de planification familiale au profit des populations vulnérables de Nouakchott et de Kiffa. Plusieurs organisations de la société civile, telles que SOS Esclaves, Jeunesse A l’Heure d’El Mina, la Fédération mauritanienne des personnes handicapées, l’Association des Sages-femmes de Mauritanie, l’Association des Femmes Volontaires pour le Développement, sont impliquées dans cette opération qui s’étalera du 1er au 30 septembre 2020.

Le Représentant Résident (debout) s’adressant aux participants dont une bonne partie de son staff (Crédit Aidara)

Du 1er au 30 septembre 2020, les populations de Nouakchott et de Kiffa vont vivre au rythme des journées de planification familiale qui viseront en premier lieu les zones vulnérables d’Arafat, Riad, El Mina, Sebkha, Dar- Naïm, Teyarett, entre autres, mais aussi la ville de Kiffa et ses environs. L’objectif est de recruter quelques 7.200 nouvelles utilisatrices de la planification familiale.

Une réunion préparatoire a été organisée dans ce cadre, le lundi 31 août 2020, dans les locaux de l’UNFPA à Nouakchott au profit des organisations citées. Cette réunion visait à mettre les derniers réglages pour accompagner et appuyer le Ministère de la Santé dans cette campagne inédite et de grande envergure.

Vue d’ensemble de la salle (Crédit Aidara)

Les centres et postes de santé situées dans les Moughataas cibles sont déjà  prêts, avec personnel sage-femme qualifié mobilisé, produits et matériels contraceptifs en quantité suffisante.

L’objectif  de cette campagne selon le Représentant Résident de l’UNFPA en Mauritanie, SEM. Saidou Kaboré est d’accompagner les autorités sanitaires dans leur volonté d’étendre le niveau d’éveil par rapport à l’importance de la planification familiale dans la lutte contre la mortalité maternelle encore très élevée en Mauritanie, 582 décès maternels pour 100.000 naissances vivantes, mais aussi de réduire les besoins non satisfaits qui sont de l’ordre de 33 %, par l’offre de services. «Beaucoup de couples cherchent des moyens de contraception mais ne savent ni où se rendre ni où obtenir le service» a-t-il ajouté.

A noter que la Mauritanie est fortement engagée au niveau international avec le FP 2020 et au niveau sous régional avec le Partenariat de Ouagadougou, afin d’atteindre les résultats contenus dans la Vision 2063 de l’Union Africaine pour la capture du dividende démographique afin d’accélérer la croissance économique.

La salle sous un autre angle (Crédit Aidara)

Cet engagement s’est déjà traduit au niveau de la Stratégie de Croissance Accélérée et de Prospérité Partagée (SCAPP) 2016-2023 et le Plan Budgétisé en faveur de l’espacement des naissances 2019-2023. Il est prévu dans ce plan de passer d’un taux de prévalence contraceptive de 19, 98 %  en 2018 à 27, 48 % en 2023.

Au cours de cette campagne qui alternera accueil sur site et visite à domicile, les femmes cibles recevront gratuitement conseils, offres de services, consultations et si nécessaire, orientation.

Il est attendu à la fin de cette opération coup de poing, l’assurance d’une meilleure information sur la PF en milieu communautaire, le recrutement de 7.200 femmes nouvelles utilisatrices, la formation de 400 prestataires sur l’auto-injection du Sayana-Press, l’implication de la société civile et l’accessibilité des produits contraceptifs à tous les niveaux.

Le point culminant de cette campagne sera la journée du 26 septembre 2020, Journée mondiale de la contraception, qui sera aussi célébrée en Mauritanie.

Cheikh Aïdara

Partagez

Commentaires