Lancement de la première enquête sur la protection sociale en Mauritanie

Article : Lancement de la première enquête sur la protection sociale en Mauritanie
2 novembre 2020

Lancement de la première enquête sur la protection sociale en Mauritanie

Sous l’égide du Ministère de la Fonction Publique, du Travail et de la Modernisation de l’Administration, et avec l’appui du Bureau International du Travail (BIT), l’Etat mauritanien a lancé la première Enquête sur la Protection Sociale (Social Security Inquiry, SSI). Cette initiative s’inscrit dans le cadre de l’uniformisation au niveau mondial des données sur la protection sociale, alors que le gouvernement s’apprête à réactualiser sa Stratégie Nationale de la Protection Sociale, adoptée par arrêté en 2013. Une réunion de recadrage et d’échanges d’informations a été organisée dans ce sens le 20 octobre 2020 dans les locaux de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) à Nouakchott.

@Crédit Aidara

Ils étaient plusieurs fonctionnaires de différents départements ministériels chargés d’un aspect de la protection sociale en Mauritanie à se réunir ce mardi 20 octobre 2020, Economie, Fonction Publique, Santé, Affaires Sociales, ainsi que des institutions publiques comme la CNSS, TAAZOUR, ou encore la Caisse Nationale d’Assurance Maladies (CNAM), l’Office de la Médecine du Travail (ONMT).

La réunion portait sur le lancement de la première enquête de l’OIT sur la sécurité sociale en Mauritanie, dans le sillage de l’engagement des Etats membres des Nations Unies, à travers l’agenda de développement durable (ODD) 2030, à mesurer les progrès dans l’extension de la protection sociale. Jusque-là, les informations relatives à la protection sociale en Mauritanie étaient éparses, disparates et sans aucune coordination ou échanges entre les différents services chargés de la collecte des donnée sociales.

@Crédit Aidara

D’où le renforcement au niveau des pays, dont la Mauritanie, des cadres de suivi-évaluation des politiques de protection sociale, sur la base de données statistiques fiables et unifiées.

La Mauritanie, à travers un financement du Fonds commun pour les ODD (joint SDG Fund) et avec l’appui de plusieurs partenaires, UNICEF, PAM et BIT, compte ainsi tester un modèle de protection sociale intégré dans la région du Guidimagha

Le programme conjoint permettra d’articuler les différents programmes nationaux de protection sociale, jusqu’alors exécutés de manière fragmentée, en vue de maximiser leurs impacts auprès des populations vulnérables et de réajuster certains ciblages d’interventions, afin de ne laisser personne pour compte. Le programme visera essentiellement à assurer une intégration plus cohérente et une couverture plus large des programmes de protection sociale existants et à soutenir le dialogue sur la protection sociale en Mauritanie. Le programme conjoint BIT, PAM et UNICEF est un outil pour appuyer l’état mauritanien à mettre de plus en plus l’accent sur le renforcement des cadres de suivi et évaluation des politiques de protection sociale, au cœur desquels se retrouvent les statistiques de la protection sociale.

Au cours de la réunion tenue le 20 octobre dans les locaux de la CNSS à Nouakchott, le représentant du Ministère de l’Economie avait évoqué le processus en cours pour la révision de la Stratégie Nationale de Protection Sociale de 2013 pour l’adapter au contexte actuel, notamment les orientations de la Stratégie de Croissance Accélérée et de Prospérité Partagée (SCAPP) élaborée en 2016, et aux objectifs du programme TAAHOUDATY du Président Ould Ghazouani, qui consacre une priorité à la protection sociale.

L’enquête sur la protection sociale permettra, d’après les participants, de recueillir des données sur la protection sociale des enfants, des chômeurs, des personnes âgées, des personnes handicapées, des femmes enceintes, des nouveau-nés, des victimes d’un accident de travail, des pauvres et des personnes vulnérables. Elle permettra aussi de fournir des indicateurs sur le caractère suffisant des prestations de protection sociale, sur les recettes et les dépenses des régimes de protection sociale.

Le Département de la Protection Sociale de l’Organisation Internationale du Travail (OIT), qui assume la responsabilité de l’Enquête sur la Sécurité Sociale dans le monde, disposera enfin de données qui n’existent pas encore, sur la protection sociale en Mauritanie. Ce qui permettra au pays d’être intégré dans les Rapports mondiaux annuels sur la protection sociale.

Les résultats de l’enquête sur la protection sociale, lancée en 2019, devront être présentés lors d’un atelier de restitution prévue courant novembre 2020.

A ce sujet, le représentant du Ministère des Affaires Economiques, a déclaré que «les résultats de l’Enquête sur la Protection Sociale, serviront à quantifier les indicateurs des ODD». Il a évoqué la création d’un dispositif institutionnel pour la mise en œuvre de la Stratégie Nationale de Protection Sociale, en cours de révision.

Moctar Ould Laghlal
@Crédit Aidara

Le consultant chargé de l’Enquête sur la Protection Sociale, Moctar Ould Laghlal, a précisé que «cette enquête est menée dans 190 pays et que c’est la première fois qu’elle se déroule en Mauritanie». Selon lui, «l’enquête concerne plusieurs régimes de sécurité sociale et que pour chaque régime, seront extraites les données financières et les personnes bénéficiaires des prestations ». Enfin, il a souligné que les résultats de l’enquête seront utilisés pour calculer les indicateurs des ODD, notamment l’indicateur 1.3, comme ils seront aussi utilisés pour l’élaboration de la Stratégie Nationale de Protection Sociale en cours de révision.

Cheikh Aïdara

Partagez

Commentaires