CAN 2022 Cameroun, la Mauritanie s’incline (0-1) devant la Gambie en l’absence du 12ème Mourabitoune et du bon hymne

Article : CAN 2022 Cameroun, la Mauritanie s’incline (0-1) devant la Gambie en l’absence du 12ème Mourabitoune et du bon hymne
Crédit:
13 janvier 2022

CAN 2022 Cameroun, la Mauritanie s’incline (0-1) devant la Gambie en l’absence du 12ème Mourabitoune et du bon hymne

Dans une poule où les deux favoris s’appellent Tunisie et Mali, Gambiens et Mauritaniens en véritables outsiders, savaient que s’ils obtenaient une victoire, ce serait au cours de la rencontre qui les opposerait. Un match qui s’est tenu le mercredi 12 janvier 2022, à Limbé. Au finish, ce sont les Gambiens qui remportent le jackpot en s’imposant 1-0 devant la Mauritanie, pour leur toute première participation.

Pour obtenir cette précieuse victoire, les Gambiens n’avaient pas lésiné sur les moyens. Ils avaient reçu au Cameroun à la dernière minute, un charter rempli de supporters.

Ce que leurs adversaires de la Mauritanie n’ont pu obtenir, le gouvernement mauritanien n’ayant pas pu envoyer le moindre supporter. L’unique fan qui est arrivé au poussif au Cameroun, en passant par Dakar, a dû passer par des mécènes mauritaniens installés aux Etats-Unis qui ont décidé de le prendre en charge, avion et séjour compris, alors que le pauvre Bowba s’apprêtait à relier Limbé et l’équipe mauritanienne par voie terrestre.

Pire, les Mourabitounes ont été sabordés par l’organisation. D’abord on leur passe l’ancien hymne national, avant de l’interrompre, en découvrant l’erreur. N’ayant pas pu mettre la main sur le nouvel hymne, les organisateurs ont tout simplement zappé l’hymne de la Mauritanie pour passer celui de la Gambie. Ce qui donnait à la Gambie un double avantage : le ralliement de leurs supporters et l’honneur d’avoir entendu leur hymne national.

Tous ces malheureux évènements ont fait que sur le terrain, les Mauritaniens n’avaient pas terminé de cogiter sur la disparition de leur hymne national, qu’ils sont cueillis à froid, à la 10ème minute, par un but assassin.

Courir derrière un but de retard, sans le 12ème homme dans les tribune, sans son hymne national, c’est difficile, même avec des buteurs maisons comme Aboubakar Kamara ou Ibnou Bâ.

Avec cette défaite à l’entame du tournoi, les Mauritaniens devront peut-être compter sur la crise de nerf des Tunisiens encore pas relevés de leurs déconfitures face aux Maliens, surtout avec cet arbitre qui s’est permis de siffler la fin du match avant le temps réglementaire. Et à deux reprises. A la 85ème puis à la 89ème et 45 secondes. Sans temps supplémentaires.

Avec une telle boule de nerfs et une telle colère indigeste, peut-être que les Tunisiens ne seront pas assez lucides, le jour du match contre la Mauritanie. Ce sera dimanche 16 janvier 2022. A l’horizon, une victoire des Mourabitounes, qui auront certainement enfin retrouvé leur hymne national et leur 12ème homme.

Cheikh Aïdara

Partagez

Commentaires